L’hiver arrive officiellement dans 3 jours, le 21 décembre, jour du solstice d’hiver, le jour le plus court et le plus sombre de l’année. Mais haut les cœurs, après avoir touché le fond de l’obscurité, nous remonterons vers la lumière, jour après jour, minute par minute, jusqu’au prochain solstice d’été.

Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été, écrivait Camus. Et pour vous aider à découvrir en vous ce soleil invaincu et vous protéger des virus qui pullulent en ce moment, mieux vaut booster votre immunité. Pour cela, les plantes sont assurément vos amies. Voici donc une liste de 10 plantes à consommer pour renforcer votre système immunitaire.

Sureau

Très commun en Europe, le sureau a longtemps été considéré comme un incontournable de la pharmacopée rurale. Il a notamment une puissante action antivirale très efficace en cas de fièvres ou d’infections de la sphère ORL. Il est également très utile pour renforcer le système immunitaire, pour prévenir les petits maux de l’hiver ou en début d’infections virales. L’OMS reconnaît d’ailleurs son utilité “pour lutter contre la fièvre, soulager les symptômes du rhume et comme expectorant dans les infections mineures des bronches.”

Ortie

Les multiples vertus de l’ortie sont reconnues depuis l’antiquité : tonifiante, reminéralisante, riche en calcium, fer, phosphore et caroténoïdes, elle est particulièrement efficace pour renforcer l’organisme, lutter contre les affections respiratoires et traiter l’anémie. C’est également l’une des rares plantes qui contient de la vitamine D, essentielle pour l’immunité et dont on manque cruellement en hiver puisque cette vitamine nous vient essentiellement de l’exposition au soleil.

Ginseng sibérien

L’éleuthérocoque, également appelé Ginseng sibérien, est une plante adaptogène. Cela signifie qu’elle permet à notre corps de s’adapter aux stress qu’elle subit. Pour cette raison, les athlètes l’utilisent pour renforcer leur organisme, augmenter leur endurance et réduire la fatigue. Elle a également une action tonifiante sur l’ensemble de l’organisme. C’est donc un allié de poids pour traverser l’hiver sans encombre.

Thym

Le thym est plein de qualité : antimicrobien, antibactérien, antifongique, stimulant du système immunitaire, il agit comme un désinfectant des voies respiratoires et est particulièrement efficace contre la toux. Il est efficace en prévention mais aussi quand l’infection est là. L’OMS reconnaît notamment les usages du thym pour traiter la dyspepsie, la laryngite et l’amygdalite et les agences de santé européennes lui reconnaissent également des propriétés contre le rhume, les bronchites, les laryngites et les toux productives.

Sauge

Son nom latin, salvia, signifie la plante qui sauve. Un proverbe provençal dit d’ailleurs “planter la sauge dans le jardin éloigne le médecin”. Le bon sens populaire ne s’y trompe pas, cette plante a réellement de multiples vertus pour la santé et notamment pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Riche en antioxydants, elle protège des radicaux libres, préserve l’organisme de l’oxydation et contribue à renforcer les défenses naturelles.

Le ravintsara

Le ravintsara est une huile essentielle extraite des feuilles du camphrier, un arbre cultivé à Madagascar mais originaire d’Asie. Véritable booster du système immunitaire, cette huile essentielle est l’alliée parfaite pour lutter contre les infections hivernales. Elle permet d’éviter et d’endiguer les pharyngites, bronchites, angines et grippes. On peut l’associer à l’huile essentielle d’eucalyptus pour renforcer son action. Attention cependant, les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution. Diluez-les avec des huiles végétales, respirez-les sur un coton ou diffusez-les dans la pièce grâce à un diffuseur.

L’échinacée

Cette plante cultivée sur les hauts-plateaux d’Amérique du Nord a des vertus bien connues des amérindiens. A la fois antibiotique, antivirale, antiallergique et anti-inflammatoire, elle tonifie l’organisme, renforce les défenses immunitaires et agit comme un antibiotique. En France, elle ne fait pas partie des plantes dites libérées, ce qui signifie qu’elle n’est pas accessible en vente libre, elle est donc difficile à trouver en tisanes mais vous pouvez la consommer sous forme de compléments alimentaires que vous trouverez en pharmacie.

L’astragale

L’astragale pousse essentiellement au nord de la Chine, dans les régions au climat sec et chaud. Plante bien connue en médecine chinoise, elle était déjà indiquée il y a plus de 2000 ans comme tonique supérieur. Elle a des vertus antivirales, antimicrobiennes et antibiotiques. Elle stimule le système immunitaire, augmente la formation des anticorps et prévient les infections respiratoires. Tout comme l’echinacée, elle se consomme sous forme de compléments alimentaires.

Moringa

Le moringa, la plante aux 92 micronutriments et 46 antioxydants, permet de renforcer l’organisme et d’éviter de nombreuses infections. Riche en polyphénols, flavonoïdes, vitamine E, vitamine C, B1, B2, B5, zinc, potassium, magnésium et chrome, elle agit comme un véritable booster de l’organisme et permet de lutter contre la fatigue. En Afrique, on le surnomme arbre de vie et il est largement utilisé pour lutter contre les effets de la malnutrition. Le moringa aurait également des propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, antitumorales et neuroprotectrices.

L’eucalyptus

Les vertus de l’eucalyptus sont connues depuis des millénaires. antiviral, antifongique, il renforce l’organisme et stimule le système immunitaire. Il a notamment des effets bénéfiques sur toute la sphère bronco-pumonaire et sur le système immunitaire. Antibiotique naturel, il est particulièrement efficace en cas de pharyngites, bronchites et sinusites. C’est également u puissant assainissant d’air, on l’utilisait d’ailleurs dans l’antiquité et au moyen-âge pour purifier les rues et lieux contaminés lors des épidémies. Le diffusion d’huile essentielle d’eucalyptus facilite la respiration en ouvrant les voies bronchiques congestionnées. Selon certaines études, seulement 2% de dilution d’huile essentielle d’eucalyptus pourraitt tuer 70% des bactéries staphylocoques aéroportées.

Comment les consommer ?

En tisane

De nombreuses plantes de cette liste sont disponibles en infusion. Pour maximiser leur efficacité, nous vous conseillons les tisanes en vrac plutôt que celles en poudres et en sachets.

En compléments alimentaires

Certaines plantes ne sont pas disponibles en tisanes car elles ne font pas partie de la liste des 148 plantes libérées du monopole pharmaceutique. Il faut alors se les procurer sous forme de compléments alimentaires.

En huiles essentielles

De nombreuses plantes de cette liste sont également disponible en huiles essentielles, avec des effets beaucoup plus concentrés. Avant tout usage d’huiles essentielles, il convient de bien se renseigner. Bien que très efficaces et très utiles, certaines d’entre elles peuvent être dangereuses si elles sont mal utilisées.